18 000
clients satisfaits
Remise 0%

Votre panier est vide...

Ajoutez-y un produit.

Si vous ne savez pas quoi faire, veuillez nous contacter.

Page d'accueil FAQ Blog Contact Statut de la commande
Page d'accueil Blog Un autre angle de vue

Un autre angle de vue

29.06.2023

Avez-vous, messieurs, déjà rencontré une femme que vous n'osiez pas aborder ? Vous la désiriez mais l’avez laissée partir de peur qu'elle ne vous quitte un jour de toute façon ? Et savez-vous qu'il est tout à fait possible que vous vous soyez trompés plus que vous ne le pensez ? Il était une fois...

« Les filles jolies et intelligentes ont la vie facile », soupirait Martina en faisant tourner un verre de vin dans sa main, « mais je n'étais pas dans la bonne file lors de la distribution. »

Silvia secoua la tête : « La beauté est purement subjective et éphémère et trop d'intelligence est parfois préjudiciable, tu peux me croire. »

« Tu dis ça pour me tranquilliser, parce que c'est vraiment des conneries. Tout est plus facile pour elles. »

« Oh que non. Si tu penses qu'elles peuvent avoir n'importe quel mec, tu te trompes lourdement. Comment veux-tu savoir qui veut juste coucher avec toi et qui est sérieux ? Comment faire la différence entre quelqu'un qui te veux simplement comme un symbole de statut social et quelqu'un qui t’aime pour ce que tu es ? Et ça peut même être pire, croies-moi. »

Martina marqua une pause : « Pire à quel point ? »

Silvia prit une gorgée, respira profondément et regarda Martina d'une manière si intense que cela la fit frissonner.

« Quand un homme ne te fait pas confiance. Quand tu es éperdument amoureuse de quelqu'un qui ne veut même pas te donner une chance parce qu'il a peur de ne pas te plaire, » commença-t-elle à expliquer plus vite et plus fort, avec énervement, « quand ce ne peut pas être vrai, quand c’est lui que tu veux. Que si tu découvrais ce qu'il était vraiment, tu le laisserais tomber et tu lui briserais le cœur. Et donc celui qui a le cœur brisé, c'est en fin de compte toi. »

« Cela t’est arrivé, hein... » dit Martina avec incrédulité.

« Et il n'y a pas si longtemps, » les yeux de Silvia étaient fixés sur la table, comme s'ils cherchaient des images du passé, « jusqu'alors je pensais que tous les hommes étaient des chasseurs. Que quand une femme leur plaisait, alors ils étaient prêts à risquer. L'instinct basique, tu comprends. La libido qui l'emporte momentanément sur l'instinct de conservation. Mais pas du tout. Si tu n’as pas de chance, tu tomberas sur un spécimen qui te laissera dans la confusion la plus totale. Et une telle douleur que tu ne peux même pas respirer normalement. » Elle leva les yeux et haussa les épaules.

Martina se pencha vers elle avec curiosité : « Combien de temps t’a-t-il fallu pour t’en remettre ? »

Silvia ne répondit pas et Martina comprit. Elle ne s’en était pas remise.

« Mais nous ne sommes pas venues ici aujourd’hui pour être tristes n'est-ce pas ? » Silvia esquissa un sourire et souleva son verre : « Aux amours, qu’il y en ait, et aux garçons, qu’ils se réveillent ! J'ai encore dit une bêtise, n'est-ce pas ? » et elles rirent toutes les deux.

Quelques heures plus tard...

Les dernières gouttes de la douche atterrirent sur le sol avec un claquement silencieux et Silvia attrapa une serviette. Le froid la fit frissonner et elle se précipita dans la chambre. Nue, elle se blottit sous la couverture. Comme elle aurait aimé qu'il soit là maintenant. Qu’il se presse contre elle par derrière et la serre dans ses bras. Sentir sa poitrine velue contre son dos et son souffle chaud dans ses cheveux. Que leurs doigts s’entrecroisent. Elle ferma les yeux.

Elle porta involontairement la main à son sein et le pressa. Elle descendit ensuite sa main le long de sa poitrine jusqu'à son entrejambe et pressa doucement son majeur contre son point le plus sensible. Elle passa son doigt de gauche à droite sur son ventre et inversement. La réponse fut immédiate, les mamelons se durcirent comme s'ils avaient reçu un ordre. Elle se retourna sur le dos et reprit ses caresses lentes et rythmées.

Elle s’imaginait ses yeux chauds et les éventails de rides les entourant. Son sourire, ses bras forts. Comme elle aurait aimé l'attirer contre elle et commencer à l'embrasser et à le caresser en ce moment. Suivre la ligne de ses tempes avec les doigts, les passer sur sa poitrine. Elle embrasserait son menton avec avidité, mordrait doucement son cou et ferait glisser ses lèvres le long de son ventre.

À quoi peut-elle ressembler ? Certainement douce et soyeuse, chaude et fièrement dressée, prête à conquérir et à être caressée. Et parfumée comme lui. Elle la prendrait dans sa bouche et la goûterait. Et elle ne saurait pas si elle devrait d'abord la sucer ou s’asseoir dessus.

Cette idée était si vivante et colorée, elle l'excitait tellement qu'elle rejeta la couverture, fouilla dans le tiroir à côté du lit et trouva le sac contenant le vibromasseur. Il se glissa en elle avec une aisance surprenante. Lentement, elle commença à le faire entrer et sortir, comme s'il s'agissait d'un homme qui la pénétrait doucement.

Elle imaginait le poids de son corps massif, se souvenant de son odeur attirante, de sa voix agréable, et se cambra suavement. Elle arrêta ses mouvements et activa la pulsation. Elle ajusta le vibromasseur pour qu'il cible parfaitement son point G et sa petite protubérance, pour qu'il prenne le relais là où son doigt s’était arrêté il y a un instant. Elle le compressa en elle et le fit glisser de ses mains. Elle saisit les barreaux du lit derrière sa tête et se laissa emporter.

C'était comme si elle avait deux doigts masculins en elle et une langue coquine à l'extérieur. Elle l'imaginait au-dessus d'elle en position 69. Elle ouvrit la bouche comme si elle était sur le point de l'absorber et découvrit combien sa langue bougeait lentement et par vagues. Elle aimerait tellement l’aspirer et l'embrasser doucement maintenant.

Elle voudrait tellement l'entendre ronronner doucement de temps en temps et savoir qu'il aime ça. Elle souhaiterait tellement sentir combien il commençait à tressaillir en elle. Comment ses couilles se rapprochent lentement de son corps. Combien approche la fin.

Elle augmenta l'intensité des vibrations et contracta les muscles de ses jambes. Dans son esprit, elle se voyait lui tenir les fesses, le poussant à une pénétration plus profonde. Elle sentit une vague monter dans son bas-ventre. Une inspiration profonde, une expiration superficielle, une nouvelle inspiration. Et puis cela arriva.

En pensant comment il exploserait dans sa bouche, un délicieux spasme de plusieurs secondes parcourut son corps. Sa respiration se bloqua alors, puis, avec un gémissement, elle expira profondément. Les contractions rythmiques qui suivirent furent amplifiées par les pulsations du vibromasseur au point qu'elle eut peur de mouiller tout ce qui l'entourait.

Elle appuya sur le bouton pour l'éteindre puis, le cœur battant comme s'il allait sortir de sa poitrine, elle essaya de reprendre son souffle. Elle le sortit d'elle lentement et le reposa. Elle tira la couverture sur elle et se recroquevilla à nouveau.

« Si tu savais à quel point et pendant combien de temps tu me manqueras, est-ce que tu reviendrais sur ta décision d’alors ? » lui demanda-t-elle mentalement, fermant les yeux et commençant lentement à sombrer dans les profondeurs du sommeil.

Peut-être lui donnera-t-il une réponse en rêve...

La sagesse antique dit qu'à la fin de la vie on ne regrette généralement pas tant ce que l'on a fait que ce que l'on n'a pas fait mais que l'on aurait voulu faire. Pensez-y, messieurs, pour que les éléments douloureux que vous additionnerez un jour soient le moins nombreux possible. Et donnez une chance à l'amour, même si cela vous semble être du royaume de l’impossible. Cela pourrait être plus réel que ce que vous avez jamais osé rêver...

Vous pourriez également être intéressés par : Masturbation féminine – ce qui vaut le coup de savoir à ce sujet, Je sais ce que veulent les hommes, Top 5 des accessoires érotiques pour couples qui ne devraient pas manquer dans votre chambre

Astuce pour elle : avez-vous déjà entendu parler de Lovegra ? Il s'agit du soi-disant Viagra pour femmes, grâce auquel les femmes peuvent obtenir plus de plaisir pendant les rapports sexuels et atteindre plus facilement l'orgasme. Disponible dans notre eshop dans la catégorie Viagra pour femme.

Astuce pour lui :  Saviez-vous qu'en plus des pilules classiques pour l'érection, il existe des alternatives telles que des produits sous forme de gels ou de bonbons contenant des principes actifs ? Essayez par exemple Kamagra Oral Jelly, Kamagra Chewable ou Cenforce Soft dans la catégorie des génériques du Viagra ou Apcalis Oral Jelly et Vidalista CT dans la catégorie des génériques du Cialis.

Auteur: Alessandro Rossi 

Produits connexes

Kamagra Oral Jelly 100 mg
En stock

Kamagra Oral Jelly est un générique du Viagra (substitution complète) pour le traitement de la dysfonction érectile contenant la même substance active sildénafil.

de 24,00 €
Lovegra 100 mg – Viagra pour femme
Pas en stock

Lovegra 100 mg est un « Viagra pour femmes » spécialement créé pour approfondir leur plaisir sexuel.

de 10,00 €
Vidalista CT 20 mg
En stock

Les comprimés Vidalista CT 20 mg sont des produits de la catégorie des génériques du Cialis, qui aident la plupart des hommes souffrant de dysfonction érectile. En raison de leur effet prolongé (jusqu'à 36 heures), les produits contenant du tadalafil sont communément appelés « Pilule du week-end ».

de 30,00 €

Blog

La nostalgie de ses orgasmes

24.10.2022

Ella est un maître dans la sucette. Elle adore ça et profite visiblement de chaque seconde. Tout homme normal tuerait pour une amante comme ça...

Tout l’article

L'impuissance féminine et ses causes

09.10.2023

Dysfonction sexuelle chez les femmes – les femmes aussi peuvent-elles être impuissantes ?

Tout l’article

Je sais ce que veulent les hommes

22.05.2023

Sensations interdites : Une rencontre passionnante aux confins de l'inconnu

Tout l’article

Besoin d'aide ?

Revenez nous voir. Nous sommes prêts à répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir sur nos produits.

Envoyer une question

Nous et nos partenaires avons besoin de votre consentement pour utiliser des cookies afin de nous permettre d'analyser le trafic, d'évaluer et de personnaliser les annonces. Pour donner votre consentement, cliquez sur la touche « OK ».

Rejeter les facultatifs Configuration OK